SIGNET

Les Exploits de Fantômette

 

Le meilleur moyen de résumer les innombrables exploits de Fantômette, c'est encore de se référer à ses deux devises :

 

"Là où Fantômette passe, le crime trépasse !"

 

et

 

"La parole est d'argent, le silence est d'or, et l'action de diamant…"

(Couverture de la 1ère Édition, par Jeanne Hives).

(Tiré de "Opération Fantômette", 

2ème Édition, p.64-65, par Josette Stéfani).

Sans que l'on sache pourquoi, Fantômette s'est consacrée, apparemment depuis toujours à la lutte contre le crime et le rétablissement de l'ordre et de la justice. Son domaine de prédilection est le petit banditisme, surtout le vol, l'escroquerie, les faux, etc… (il n'y a que dans "Les Exploits de Fantômette" qu'est cité le cas d'un criminel arrêté par Fantômette), ou encore l'espionnage industriel.

Hormis les aventures que Georges Chaulet nous permet de suivre dans les romans, Fantômette s'occupe de quantités d'autres affaires qui sont seulement évoquées, et elle avoue qu'elle suit parfois plusieurs enquêtes en même temps. Le titre du roman "Pas de Vacances pour Fantômette" est effectivement bien trouvé car Fantômette n'a ni le temps de s'ennuyer, ni le temps de se reposer.

Son activité favorite est bien sûr de mettre des bâtons dans les roues de ses deux ennemis jurés, Le Furet et sa bande, qu'elle fait toujours arrêter mais qui s'évade à chaque fois, et Le Masque d'Argent, qui s'échappe mystérieusement à chacune de leurs confrontations.

Elle ne coopère pas directement avec les forces de l'ordre mais préfère arrêter les bandits par elle-même, les ficeler, puis appeler les gendarmes ou les policiers qui les retrouvent hors de combat, une carte de visite portant le nom de Fantômette accrochée au revers du veston !

Mais Fantômette n'est pas qu'une justicière, c'est aussi quelqu'un qui vient spontanément au secours des personnes en danger, que la cause du danger soit criminelle ou accidentelle. Ainsi, lors d'une de ses premières aventures, relatée par les journaux dans "Fantômette contre le Hibou", elle sauve la vie de deux jeunes enfants qui avaient déclenché un incendie chez eux à Framboisy.

Après que sa réputation d'héroïne quasi-invincible se soit répandue dans le monde, Fantômette a également été amenée à partir dans des pays étrangers pour y rétablir l'ordre, et ce sont des aventures à thème largement politique puisqu'elle provoque en général une révolution ! 

(Tiré de "Fantômette et la Lampe Merveilleuse", 

1ère Édition, p.160-161, par Jeanne Hives).

(Tiré de "Fantômette et la Télévision", 

1ère Édition, p.128-129, par Jeanne Hives).

Enfin, Fantômette a également été mêlée à un certain nombre de chasses au trésor au cours desquelles elle a eu la double tâche de venir en aide aux légitimes découvreurs et propriétaires, et d'évincer les malfaiteurs sans scrupules, prêts à tout pour s'emparer des richesses.

Trésors découverts par Fantômette :

Contrairement à certains autres héros justiciers, Fantômette ne dispose pas de super-pouvoirs. C'est une simple adolescente dotée seulement d'une intelligence hors normes, d'un grand courage, et de qualités athlétiques certaines.

Pourtant, au fil de ses aventures, on se rend compte que Fantômette dispose de certaines qualités hors du commun : bien que ses ennemis tentent perpétuellement de la capturer, il est quasiment impossible de retenir Fantômette prisonnière. Comme elle le dit elle-même, "Enfermer Fantômette, c'est saisir du mercure avec les doigts ou de l'eau avec une fourchette !".

Par ailleurs, elle est dotée d'une chance phénoménale et se sauve toujours des situations désespérées et carrément angoissantes dans lesquelles elle se fourre : perdue dans l'espace, égarée dans un labyrinthe de souterrains obscurs, dérivant sur un iceberg dans l'Arctique, marchant dans le désert sans eau, condamnée à être noyée un boulet aux pieds dans une cuve de mazout, etc... Dans pratiquement chaque aventure, Fantômette se retrouve dans une de ces situations épouvantables et s'en sort à chaque fois miraculeusement, soit par chance pure, soit par son mérite propre, soit par ce qu'elle est sauvée par ses alliés (le journaliste Oeil de Lynx ou la Police) ou même par ses propres ennemis.

(Tiré de "Fantômette contre le Géant", 

1ère Édition, p.160-161, par Jeanne Hives).

(Tiré de "Fantômette chez les Corsaires", 

1ère Édition, p.128-129 par Josette Stéfani).

D'ailleurs, Fantômette apprécie particulièrement de faire croire à ses adversaires, sûrs d'avoir réussi à se débarrasser d'elle, que c'est en fait son fantôme (Fantômette signifie "petit fantôme") qui vient se venger ("Olé, Fantômette !", "Fantômette et le Mystère de la Tour", etc...).

En fait, Fantômette se moque bien du danger. C'est avant tout une aventurière qui aime les sensations fortes tout en ayant choisi de combattre les criminels et de rétablir la justice. Elle a d'ailleurs une vision très personnelle de la justice et n'hésite pas à utiliser des moyens à la limite de la loi pour rétablir les intérêts privés.

Fantômette a du reste un caractère particulièrement bien trempé :

Son courage frôle la témérité : "Puisque la première solution est la plus raisonnable, je choisis la seconde" dit-elle dans "Fantômette au Carnaval", n'hésitant pas à s'attaquer seule à la bande du Furet lors de leur première confrontation, espérant ainsi recevoir la reconnaissance des habitants de Framboisy.

En effet, comme son prédécesseur Arsène Lupin, Fantômette est parfaitement consciente de la supériorité et elle en devient assez vaniteuse au point de dire : "Il faut faire confiance à Fantômette, qui dénoue les énigmes les plus difficiles et triomphe automatiquement de ses ennemis, grâce à sa supériorité évidente et à son intelligence inégalable !" ("Fantômette et les 40 Milliards").

Ne s'avouant jamais vaincue, Fantômette est toujours d'un optimisme inébranlable et ne se départit jamais de son sens de l'humour, plaisantant même lorsque sa dernière heure est annoncée. Elle se permet d'ailleurs de se moquer de ses adversaires avec une insolence qui confine à l'effronterie : "Que voulez-vous, je ne sais rien prendre au tragique !" dit-elle au Furet qui s'apprête à se débarrasser d'elle ("Pas de Vacances pour Fantômette").

(Tiré de "Pas de Vacances pour Fantômette", 

1ère Édition, p.160-161, par Jeanne Hives).

(Tiré de "Les Sept Fantômettes", 

2ème Édition, p.160-161, par Josette Stéfani).

Fantômette n'abandonne jamais une piste et elle est capable de surveiller des suspects pendant des nuits entières pour prouver leur culpabilité, contrecarrer leurs projets et démanteler leur organisation. Bien loin de se lancer tête baissée dans une aventure, elle se documente, fait des recherches, mène l'enquête, surveille et poursuit ses adversaires et ne s'attaque directement à eux que lorsqu'elle est sûre de gagner.

Évitant au maximum la confrontation physique, quoi qu'elle soit experte en arts martiaux, elle monte en général elle-même des machinations destinées à piéger les bandits. Elle a, à cet égard, développé une capacité à se déguiser assez stupéfiante. Elle est capable de prendre plusieurs identités ("Fantômette et son Prince" sous le nom de Flore Dujardin – à noter les initiales F.D.…) et de se grimer au point qu'elle peut se retrouver sous le nez de ses adversaires sans être reconnue ("Fantômette et la Lampe Merveilleuse" où elle se déguise en boy oriental, "Fantômette et le Trésor du Pharaon", "Fantômette en Plein Mystère", etc…).

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée