SIGNET

Le Masque d'Argent et Éric

 

   LE MASQUE D'ARGENT


Le Masque d'Argent n'apparaît en tout et pour tout que dans 7 épisodes des aventures de Fantômette (voir liste ci-dessous). Cela ne l'a pas empêché de devenir le méchant emblématique de l'univers de Georges Chaulet.

On découvre le Masque d'Argent dans "Fantômette et le Masque d'Argent" et on apprend qu'il s'appelle en réalité le Comte (ou Baron) de Maléfic, descendant du Baron Sigismond de Maléfic, dont les terres et le château se situent en Savoie.

C'est un physicien et électronicien de génie (inventeur, entre autres, d'une machine lui permettant de voir à travers les murs) dont le visage a entièrement été brûlé par une explosion dans son laboratoire.

Il porte donc un masque métallique en argent qui lui recouvre tout le visage (avec des orifices pour les yeux et une fente pour la bouche, lui permettant de fumer).

Il est présenté comme un homme d'âge moyen (il a un enfant de l'âge de Fantômette, Éric), de grande stature, impressionnant et noble, toujours vêtu de noir, avec souvent une écharpe rayée autour du cou. Sa voix est métallique et il s'exprime de manière hautaine et méprisante.

Le Masque d'Argent par Philippe Daure.

Sans doute aigri par la vie, le Masque d'Argent a décidé de dominer le monde et de voir son génie reconnu, par n'importe quel moyen. Il crée ainsi successivement diverses inventions toutes plus terrifiantes les unes que les autres : un dinosaure mécanique, un iceberg artificiel, une fusée lunaire, une torpille nucléaire et un dirigeable invisible. Il pratique aussi le kidnapping, le racket, le vol, notamment d'œuvres d'art et plus classiquement le trafic d'opium et de haschisch.

Bien décidé à se débarrasser de son ennemie par des procédés particulièrement affreux, il éprouve pourtant à l'égard de Fantômette un immense respect, voire une certaine admiration. Il reconnaît d'ailleurs à plusieurs reprises que s'il avait dû avoir une fille, il aurait aimé que ce soit Fantômette : "Elle a un sang-froid extraordinaire ! Quel dommage que ce ne soit pas ma fille ! J'en serais fier !" ("Fantômette Brise la Glace").

La froideur et le mystère entretenus par le Masque d'Argent, en plus de son côté extrêmement sérieux (à aucun moment il ne prête à sourire comme peut le faire la bande du Furet), en font un ennemi dangereux et réellement effrayant. De surcroît, c'est bien souvent dans les aventures la mettant aux prises avec le Masque d'Argent que Fantômette se retrouve dans les situations les plus désespérées et, quoi qu'elle ne perde pas son ironie légendaire, (elle ose même affubler son ennemi de sobriquets tels que "Masque de Fer Blanc"), on la sent moins à l'aise et elle reconnaît qu'elle a enfin rencontré un adversaire à sa hauteur.

Enfin, on peut difficilement parler du Masque d'Argent sans faire la comparaison avec le Fantômas des trois films de André Hunebelle (1964, 1965 et 1967) auquel il ressemble énormément : un méchant mystérieux et tout puissant, capable de toutes les forfaitures et de tous les coups de théâtre, disposant de moyens matériels et technologiques illimités et d'une imposante armée d'hommes de main, génie scientifique et mégalomane avide de pouvoir. À l'instar de Fantômas, le Masque d'Argent n'est jamais capturé (il est brièvement arrêté dans "Fantômette Brise la Glace" mais parvient très vite à s'évader) et il s'échappe dans des circonstances mystérieuses à la fin de chaque aventure.

(Tiré de "Fantômette s'Envole",

3ème Édition, p.128-129, par Josette Stéfani).

Si l'adaptation en Bandes Dessinées n'a pas su rendre au personnage du Masque d'Argent toute son importance, pas plus que la Série Télévisée, ce n'est en revanche que lui rendre un juste hommage que d'en avoir fait le méchant suprême et charismatique du Dessin Animé, même au prix d'une réécriture assez libre de la vision donnée par les romans.

 

   ÉRIC


Éric, qui apparaît pour la première fois dans "Fantômette dans l'Espace", est un personnage secondaire, qui n'apparaît que deux autres fois, dans "Fantômette et les 40 Milliards" et "Fantômette et le Dragon d'Or".  Il a pourtant une certaine importance dans la saga de Fantômette.

Dans "Fantômette dans l'Espace", on découvre un garçon blond, froid et discret, perdu dans ses livres et d'une intelligence qui n'a d'égale que celle de Fantômette. 

On découvre peu après que c'est en fait le fils du Masque d'Argent lui-même. Génie scientifique comme son père, il est tout aussi maléfique et dominateur, mais d'une apparence plus calme.

Dans "Fantômette et les 40 Milliards", on s'aperçoit qu'Éric a une faculté à se déguiser assez étonnante puisqu'il se fait passer pour une fille, Mireille, pendant toute la première partie de l'aventure et sous les yeux Fantômette, qui ne découvre la supercherie que lorsqu'il se dévoile de lui-même.

Dans "Fantômette et le Dragon d'Or" enfin, on découvre que Éric est également doué pour la musique, et que son ambition sans bornes le mène au vol et à l'assassinat, en complicité avec son père.

(Tiré de "Fantômette et le Dragon d'Or",

2ème Édition, p.42, par Josette Stéfani).

Mais plus qu'un complice du Masque d'Argent, Éric est en fait l'alter ego maléfique de Fantômette, voire son frère spirituel. De même âge, de force et d'intelligences égales, la seule chose qui les départage est que Fantômette est une justicière alors qu'Éric est un criminel machiavélique à l'image de son père.

 

   LISTE DES AVENTURES AVEC LE MASQUE D'ARGENT ET ÉRIC


  • Fantômette et le Masque d'Argent (N° 23)

  • Fantômette et la Grosse Bête (N° 26)

  • Fantômette Brise la Glace (N° 31)

  • Fantômette dans l'Espace (N° 34) - avec Éric

  • Fantômette et les 40 Milliards (N° 37) – avec Éric

  • Fantômette et le Dragon d'Or (N° 41) – avec Éric

  • Fantômette s'Envole (N° 48)

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée