SIGNET

Les Autres Ennemis de Fantômette

 

Georges Chaulet a très fréquemment fait réapparaître des personnages déjà connus des lecteurs tout au long des 49 aventures de Fantômette, certainement afin de faire partager au lecteur une certaine intimité avec l'univers de l'héroïne.

C'est ainsi que Le Furet et sa bande sont apparus dans 14 aventures et Le Masque d'Argent dans 7 aventures (dont une seule où les deux se rencontrent : "Fantômette et le Dragon d'Or").

Mais certains autres méchants ont également eu droit à chacun deux apparitions dans la saga.

 

   LES ESPIONS DE NEVRALGIE


Dans le premier roman, "Les Exploits de Fantômette", la justicière masquée est aux prises avec un trio d'espions internationaux envoyés par le gouvernement de Névralgie (vraisemblablement une dictature militaire), dont la localisation géographique n'est pas précisée.

Le chef de la bande est le Colonel Pork, un militaire sanguinaire et bardé de décorations, assoiffé de cognac et fumeur de cigares, prêt à toutes les ignominies pour remplir la mission qui lui a été confiée : récupérer les plans d'une nouvelle fusée inventée par le Professeur Potasse. Il est assisté par deux sous-fifres, Kafar et Bébert, passablement stupides et facilement bernés par Fantômette.

Jetés en prison à la fin de cet épisode, cette équipe réapparaît contre toute attente dans "Fantômette et le Palais sous la Mer". Ayant abandonné l'espionnage industriel, il se sont reconvertis dans le piratage moderne, faisant couler les vaisseaux au large de la Bretagne pour les piller sous l'identité du Dieu Neptune (!), accréditée par une légende locale. Ils s'échappent à la fin de cette aventure malgré l'intervention de Fantômette.

 

   JOHNNY BARATINO


Johnny Baratino est un gangster très sérieux et particulièrement dangereux. Dans "Fantômette et la Lampe Merveilleuse", on apprend qu'il est à la tête d'une organisation qu'il a lui-même fondée, le F.I.L.O.U. ("Filatures et Investigations Lointaines ou Urbaines"), destinée à remplir toutes les missions imaginables, légales ou illicites, usant de n'importe quels moyens.

De grande taille, blond aux yeux bleus d'acier, le visage dur et froid, fumeur de cigarettes, Johnny Baratino ne doit pas être pris à la légère. Après le démantèlement de son organisation et l'arrestation de ses complices par Fantômette, il se grime astucieusement pour tenter de poursuivre la mission qu'il avait acceptée, puis est finalement arrêté par Fantômette.

Il revient dans "Fantômette dans le Piège", pour participer à l'organisation d'une opération imaginée par Le Furet, dont l'objectif est de mener Fantômette à sa perte en réunissant plusieurs personnes qui ont de bonnes raisons de vouloir se venger d'elle. Bien entendu, cette tentative échouera lamentablement, au terme d'un savoureux pugilat mettant aux prises les différents bandits, et Johnny Baratino disparaîtra dans la nature.

 

   SOCRATE MYKONOS


L'architecte Socrate Mykonos apparaît pour la première fois dans "Fantômette et le Trésor du Pharaon" où il tente de récupérer le Trésor de Ramsès IV sous le nez de l'archéologue qui l'a découvert. Fantômette s'en mêle et découvre une bande composée de plusieurs malfaiteurs d'origine grecque assez déterminés.

Mykonos est décrit comme étant petit, très brun et basané (type méditerranéen), et portant des lunettes. C'est de toute évidence un architecte de talent, mais l'appât du gain le fait passer dans le camp des criminels.

Sans être extrêmement dangereux, l'intelligence du personnage en fait un ennemi intéressant et il donne du fil à retordre à Fantômette, qui contrecarre ses plans et récupère le trésor, sans toutefois le faire arrêter.

C'est plus pour retrouver sa fierté bafouée que par véritable tempérament criminel que Mykonos participe à l'opération de démoralisation de Fantômette organisée par Le Furet dans "Fantômette dans le Piège", et son rôle reste d'ailleurs assez marginal.

 

   QUELQUES AUTRES ENNEMIS


Sans dresser la longue liste des adversaires que Fantômette a pu affronter au cours de ses aventures (voir le tableau des 49 Titres), quelques-uns d'entre eux méritent d'être cités, quoique qu'ils n'apparaissent qu'une seule fois, en raison de leur originalité ou de leur caractère particulièrement dangereux.

MANDRIN

Dans "Fantômette et le Brigand", la justicière affronte un malfaiteur particulièrement instable psychologiquement puisqu'il se prend pour le successeur du brigand Mandrin et souhaite devenir "Empereur des Alpes". Reprenant les méthodes – et l'apparence physique - de son prédécesseur, c'est une véritable armée de repris de justice qu'il lève pour mettre à sac tout le Sud-Est de la France. Ce n'est qu'au terme d'une bataille finale improvisée ayant pour enjeu la prise d'Annecy que Fantômette parvient à le faire arrêter avec toute son armée.

 

LA SULFURA

Dans "Fantômette contre la Main Jaune", Fantômette est aux prises avec la "Sulfura" une organisation secrète originaire de Sardaigne, qui n'est rien d'autre qu'une véritable mafia à petite échelle. Il s'agit d'un combat disproportionné en terrain inconnu auquel se livre Fantômette, surtout quand elle s'aperçoit que les autorités locales ferment plus ou moins les yeux sur les activités de la Sulfura. À noter que la "Main Jaune" est déjà citée dans "Fantômette et le Trésor du Pharaon".

 

HINDRAPOUR

Dans "Fantômette Viendra ce Soir", l'héroïne se bat contre le Mage Hindrapour, prestidigitateur et magicien, pratiquant l'hypnose, accessoirement acrobate et maître du déguisement, avec sa compagne, la Princesse Nirvana. Il donne énormément de mal à Fantômette et elle ne réussit pas à l'arrêter elle-même, quoique l'ayant mis en déroute.

 

TALEB SAID

Enfin, dans "Fantômette et le Secret du Désert", Fantômette s'attaque en Zizanie (un pays arabe indéterminé) à une organisation de pillards menées par une sorte de Prince des mille et une nuits, aussi intelligent et séduisant que cruel et efficace. Il se dissimule sous plusieurs identités, dont Achmed, le conteur des rues, Seigneur Renard, le chef des 40 voleurs, et Fantômette finit par découvrir qu'il est en réalité le sultan d'une cité secrète perdue dans le désert ("Serra"). Son pouvoir étant illimité dans son pays, Fantômette ne peut l'arrêter, mais la morale est sauve car, devenu richissime après avoir découvert du pétrole à Serra, il décide spontanément de cesser ses activités criminelles.

 

 

 

 

 

Les différentes personnalités de Taleb Said (Tiré de "Fantômette et le Secret du Désert", 2ème Édition, par Josette Stéfani).

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée