SIGNET

Fantômette en Bandes Dessinées

 

Au début des années 80, la maison Hachette, soucieuse de diversifier ses supports de vente, tente d’adapter en bandes dessinées les aventures de plusieurs de ses héros les plus célèbres des Bibliothèques Rose et Verte.

C’est ainsi que paraissent quatre albums de "Fantômette", six de "L'Etalon Noir", trois des "Six Compagnons" et six du "Club des Cinq". Les albums sont publiés en couverture souple sous le nom "Hachette" de 1982 à 1984, puis en couverture rigide en 1985-1986 sous le nom de "Hachette BD".

Mais ce format n'a pas le succès escompté et la publication s'arrête dès avril 1986.

Lorsque Hachette propose à Georges Chaulet l'adaptation des aventures de Fantômette en bandes dessinées, celui-ci accepte immédiatement et prend rapidement les choses en main : le dessinateur sera François Craenhals, son associé de toujours pour la série de romans et de bd "Les 4 AS" parus chez Casterman.

Georges Chaulet n'hésite pas sur les aventures à transposer ("Fantômette fait Tout Sauter", "Les Exploits de Fantômette", "Fantômette contre le Hibou" et "Fantômette et les 40 Milliards"). Il va même jusqu'à concevoir lui-même le découpage des scènes à illustrer, ce qui retire à François Craenhals une partie de son rôle de co-création.

Trois premiers albums son ainsi conçus : "Fantômette se Déchaîne", "Fantômette Livre Bataille" et "Fantômette Risque Tout".

1.   Fantômette se déchaîne

D'après le roman : "Fantômette Fait Tout Sauter"

Résumé : Le Furet a enlevé Ficelle et en profite pour obliger Fantômette à commettre des crimes. Poursuivie par la Police, condamnée à mort par le Furet, elle ne peut compter que sur Oeil de Lynx pour la sortir de ce mauvais pas.

48 pages.

2.   Fantômette livre bataille

D'après le roman : "Les Exploits de Fantômette"

Résumé : Fantômette vient en aide à un savant génial dont les inventions sont convoitées par des espions étrangers. Ces derniers enlèvent la nièce du savant, Isabelle, une amie de Ficelle, Françoise et Boulotte.

46 pages.

3.   Fantômette risque tout

D'après le roman : "Fantômette contre le Hibou"

Résumé : Fantômette est aux prises avec une société secrète, les Hibous, qui a entrepris de mettre en coupe réglée Framboisy et sa région. Elle mène l'enquête en concurrence avec la Police et un club de détectives amateurs fondé par Ficelle.

46 pages.

La présentation des aventures sous des titres différents des romans adaptés donne aux lecteurs l'impression de la nouveauté et la promotion des albums est assurée par une page publicitaire dans les romans de Fantômette parus à cette période. 

Cependant François Craenhals est rapidement déçu par la présentation des albums en couverture souple qui ne les place pas directement sur le marché des "vraies" bandes dessinées. Le succès se fait attendre et François Craenhals se retire de l'opération.

C'est au dessinateur Belge Endry qu'est confiée la tâche d'illustrer le quatrième album, "Fantômette Fend les Flots", présenté cette fois en couverture rigide. Il prépare également un cinquième album (adapté de "Fantômette chez le Roi") et un sixième ("Fantômette Exagère"), avec un scénario original.

4.   Fantômette fend les flots

D'après le Roman : "Fantômette et les 40 Milliards"

Résumé : Ficelle, Françoise et Boulotte participent à une expédition maritime organisée par France-Flash pour retrouver l'épave de "la Babouche", une galère légendaire bourrée de galions d'or. Mais le Capitaine Zinzino, qui prétend avoir découvert l'épave, semble en réalité avoir un objectif très différent. Lorsque le Masque d'Argent et Éric s'en mêlent, il n'y a plus que Fantômette pour sauver la situation.

49 pages.

 

Mais "Fantômette Fend les Flots" n'a pas plus de succès que les trois premiers albums et les Éditions Hachette décident d'abandonner le projet. Les albums 5 et 6 ne voient jamais le jour.

 

(Tiré de "Fantômette se Déchaîne").

Pourtant, sans être aussi enthousiasmants que les romans d'origine, les albums sont sympathiques : l'univers de Fantômette est retranscrit de manière assez fidèle (excepté quelques détails du Costume de Fantômette : ses chaussures deviennent jaunes dans certains dessins des albums n° 1, 3 et 4, son col blanc devient jaune dans quelques planches de l'album n° 1 et la ceinture devient un ceinturon !), le découpage est dynamique et la mise en couleurs est vive. L'humour et l'action sont présents au rendez-vous.

Cependant, il est à regretter que le format très limité des bandes dessinées (47 pages en moyenne seulement) ne permette pas de détailler tous les aspects mystérieux des aventures. Certains personnages et lieux sont supprimés, des raccourcis brutaux sont adoptés dans les scénarios et l'ambiance n'y est pas vraiment du fait d'un manque de détails, dans les décors, en particulier.

 

Le Furet

(Tiré de "Fantômette se Déchaîne").

Le Masque d'Argent et Éric

(Tiré de "Fantômette Fend les Flots").

 Le Furet et le Masque d'Argent, qui n'apparaissent chacun que dans un seul album, personnages dangereux et impressionnants dans les romans, deviennent ridicules et presque inutiles. 

Enfin, si le trait de François Craenhals est plaisant, quoiqu'un peu trop enfantin, les dessins de Endry sont très carrés et les personnages beaucoup trop figés pour une bande dessinée d'action.

Un petit coup de chapeau quand même pour avoir mis en avant le chat de Fantômette, Méphisto, qui apparaît dans les quatre albums, alors que ce n'est pas le cas dans les romans correspondants !

(Tiré de "Fantômette Livre Bataille").

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée