SIGNET

Jeanne Hives

 

En 1961, quand les aventures de Fantômette sont publiées à la Bibliothèque Rose, c’est à Jeanne Hives que l’on confie le soin d’illustrer les romans de Georges Chaulet et de donner vie aux personnages.

À cette époque, elle est déjà en charge des illustrations des célèbres séries du "Club des Cinq", du "Clan des Sept", et des "Mystères" d'Enid Blyton, ainsi que de certains volumes de la Comtesse de Ségur édités également chez Hachette.

Mais Jeanne Hives est surtout connue à partir des années 70 pour les illustrations de la série "Oui-Oui", également d'Enid Blyton.  Elle prend le nom de Jeanne Bazin à partir de 1986 et continue d'illustrer cette série et les nombreux produits dérivés de "Oui-Oui" jusqu'à ce jour.

Le rôle créateur de Jeanne Hives dans la série Fantômette est considérable. C'est elle qui, se basant sur les informations très parcellaires présentes dans le premier roman ("Les Exploits de Fantômette"), établit le premier code graphique du Costume de Fantômette et invente de toutes pièces l'idée du célèbre justaucorps jaune, assurant l'originalité et la pérennité de l'identification visuelle de l'héroïne, reprise par Georges Chaulet lui-même dans les romans ultérieurs.

Jeanne Hives illustre en tout 16 romans (des "Exploits de Fantômette" à "Fantômette et le Trésor du Pharaon") sur une période de presque 10 ans, en présentant des couvertures assez simples mais percutantes, où l'on voit le plus souvent Fantômette avec un ou deux symboles rappelant le titre ou l'histoire, souvent sur fond blanc.

Ses dessins sont dans l'ensemble très marqués par les années 60 (costumes classiques, paysages assez soignés et romantiques) mais, bien qu'ils aient aujourd'hui beaucoup vieilli, ils restent les favoris des lecteurs nostalgiques.

Lorsque Josette Stéfani reprend le flambeau de l'illustration de Fantômette en 1970, elle commence par faire seulement les couvertures et garde, dans un premier temps, les planches intérieures de certains volumes dans leur version d'origine ("Fantômette et le Géant", "Les Sept Fantômettes").

Par la suite, Josette Stéfani choisit pour la plupart des romans d'illustrer les mêmes scènes et de conserver la même architecture des planches intérieures conçues par Jeanne Hives, assurant ainsi la continuité graphique de la série.

 

Une scène illustrée par Jeanne Hives
(Tiré des "Exploits de Fantômette", 1ère Édition, p.32-33).

La même scène illustrée par Josette Stéfani
(Tiré des "Exploits de Fantômette", 2ème Édition, p.32-33).

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée