SIGNET

Scène 10

 

Les bandits se tournent vers la fenêtre qui s’ouvre. Apparaît un personnage dans un scaphandre. Les bandits s’arrêtent et ont un mouvement de recul.

Alpaga

- Furet angélique, qu’est-ce que c’est ?

Le Furet

- C’est… Un robot peut-être… Bulldozer !

Bulldozer

- Hein ? … Quoi, patron ?

Le Furet

- Aplatis-le !

Bulldozer

- … Heu… Mmm… Moi, l’aplatir ?

Le Furet

(Reculant à mesure que le personnage en scaphandre avance.)

- Oui… Oui… Toi…

Le Scaphandre commence à tourner autour de la table, les bandits font de même. Il les poursuit.

Alpaga

- Courageux Furet, paralysez-le !

Tout en courant, le Furet se retourne et tire vers le Scaphandre qui continue de trottiner derrière lui.

Le Furet

- Ça ne marche pas ! Ou plutôt, ça ne l’empêche pas de marcher !

Le Scaphandre

- Bien sûr, grand nigaud ! Le scaphandre me protège des radiations !

Au passage, le Scaphandre saisit la queue de la casserole restée sur la table et donne un coup sur la tête du Furet qui s’effondre. Puis il assomme de même Bulldozer et Alpaga (toujours en caleçon). (Il faudrait que chaque choc soit souligné par un coup de grosse caisse.)

Le Scaphandre récupère le paralyseur que le Furet a lâché, déparalyse le Professeur, Boulotte et en dernier Ficelle qui l’aperçoit, pousse un grand cri et s’évanouit. Il reprend la casserole, va à la cuisine y mettre un peu d’eau, arrose la figure de Ficelle. Elle se frotte le visage et reprend un peu ses esprits.

Ficelle

- Vous êtes le scaphandre du feuilleton de la télé ?

Le Scaphandre secoue la tête, retire son casque. Apparaît la tête de Françoise. Ficelle pousse de nouveau un cri de terreur et retombe dans les pommes. Françoise lui tapote les mains.

Françoise

- Boulotte, va cherche encore un peu d’eau…

Boulotte y court. Deuxième arrosage de Ficelle qui se remet debout en poussant un cri et s’enfuit en courant autour de la table et braillant :

Ficelle

- Au s’cours ! À moi ! Au feu !

Françoise la paralyse.

Françoise

- Comme ça, elle se tiendra tranquille !

Elle repose le paralyseur sur la table.

Le Furet se réveille, allonge le bras vers l’arme qu’il saisit et se remet debout.

Le Furet

- Haut les mains et bas les pattes !

(Il réanime ses complices à coup de pied.)

Maintenant je vais vous paralyser définitivement ! Ah, vous avez voulu vous attaquer au Furet ? Tant pis pour vous !

(Il pointe son arme vers le prof, et Françoise, mais l’arme reste silencieuse.)

Françoise

- J’ai l’impression qu’il ne marche plus, votre truc. La pile doit être à plat…

Il repose la paralyseur, sort son automatique.

Le Furet

- Alors, tu vas nous suivre. On va s’occuper de toi !

Alpaga

(Souriant, sortant son couteau.)

- Un petit découpage ne te fera pas de mal !

Bulldozer

(Agitant les poings.)

- Ouais ! Et un p’tit aplatissage aussi !

Françoise s’approche de Bulldozer, et montre un point au plafond.

Françoise

- Oh ! Un petit oiseau !

Il lève la tête. Elle lui envoie un grand coup de poing dans l’estomac ; il se plie en deux, tombe sur le derrière. Puis elle court vers Alpaga, lui fait sauter le couteau des mains d’un revers de manche et lui envoie un coup du tranchant de la main (atémi) sur le cou. Elle va ensuite vers le Furet, montre la porte en criant « La police ! ». Il tourne la tête et elle lui envoie un grand coup de pied au derrière.

Bulldozer se relève et a droit à un atémi, puis Alpaga se fait botter les fesses et le Furet a droit à son direct dans le ventre. (Il faudrait que chacun des bandits reçoive un coup de type différent, soit 9 coups en tout.)

Elle ramasse le paralyseur en tournant le dos au Furet, l’ouvre.

Françoise

- Voyons un peu cette pile… Ah ! Elle s’est mise de travers… C’est un faux contact…

Le Furet se relève silencieusement, ramasse le pistolet et se dresse tout doucement.

Françoise

(Faisant un essai.)

- Ah ! Bon, ça remarche…

Le Furet

- Ne bouge plus, sinon je te transforme en trous de passoire !

Françoise se contente de tourner la tête.

Françoise

- C’est quoi, votre pistolet ?

Le Furet

- Un hamburger 92.

Françoise

- Vous êtes sûr ?

Le Furet

- Pourquoi tu demandes ça ?

Françoise

- Ce ne serait pas plutôt le jouet en plastique qui a servi pour votre évasion ? Vous l’avez acheté à un gamin.

Le Furet

(Penaud.)

- Comment sais-tu ça ?

Françoise

- Je l’ai lu dans le journal. En attendant, moi j’ai un paralyseur qui ne sort par d’un bazar et qui marche très bien.

(Elle tire vers le plafond.)

Vous voyez ? Alors c’est vous qui n’allez plus bouger.

Elle dépose le paralyseur sur la table, retire son scaphandre sans cesser de surveiller le Furet. Au moment où elle le passe par-dessus sa tête, il tente de reprendre l’arme, mais elle le bloque d’un large mouvement du pied en arc de cercle, qui le frappe au menton, (ou plus simplement elle balaye l’arme hors de la table).

Elle récupère le paralyseur et le pointe vers le Furet.

Françoise

- Doucement, cher Furet ! J’ai dit on ne bouge pas !

Il recule, effrayé. Elle déparalyse le Professeur, Boulotte et Ficelle.

Françoise

- Un petit coup de main ! Récupérez la corde et attachez-moi ces trois bandits… C’est ça, faites un beau paquet cadeau… Voilà… C’est très bien… N’ayez pas peur de serrer…

Ils sont attachés comme l’avaient été les trois filles. Potasse tourne avec la corde tandis que Ficelle et Boulotte maintiennent les chevilles des bandits.

Dehors il fait maintenant grand jour.

Françoise

- J’espère qu’ils vont se tenir tranquilles, maintenant. Un séjour en prison va les calmer.

Ficelle

- Moi, je trouve qu’ils méritent une vraie punition !

(Se tournant vers le public :)

Ils méritent une punition, hein ?

Le Public

- Ouiiiiii !

Ficelle

- On va leur faire réciter la table de multiplication, hein ?

Le Public

- Ouiiiiii !

Ficelle prend la casserole, tourne autour des bandits en leur tapant sur la tête.

Ficelle

- Deux-fois un… deux ! (Ping !) Deux fois deux… quatre ! (Bing !)

(Et ainsi de suite jusqu’à 20.)

Françoise

- Et maintenant, direction : la gendarmerie !

Toujours ficelés, les trois bandits sont entraînés vers la sortie, pendant que Ficelle continue de leur taper sur la tête, avec un bruit décroissant. Françoise, avant de passer la porte, se retourne vers les spectateurs en agitant la main pour dire au revoir, et le Rideau tombe.

Le Rideau se relève, les acteurs reviennent un par un et s’alignent en saluant. Chaque salut est stoppé, comme si les comédiens étaient frappés par le paralyseur.

Le Rideau s’abaisse.

Lorsqu’il se relève, chaque comédien fait une annonce :

Le Furet

- Si un bandit pénètre chez vous…

Tous

- APPELEZ FANTÔMETTE !!!

Bulldozer

- Si votre fourneau ne veut pas s’allumer…

Tous

- APPELEZ FANTÔMETTE !!!

Alpaga

- Si vous avez besoin de recoudre un bouton…

Tous

- APPELEZ FANTÔMETTE !!!

Boulotte

- Si votre réfrigérateur est vide…

Tous

- APPELEZ BOULOTTE !!!

Ficelle

- Si vous avez besoin d’une paire de chaussettes…

Tous

- APPELEZ FICELLE !!!

Françoise

- Et si vous avez besoin d’une aventurière infatigable et d’une justicière imbattable, alors…

Tous

- APPELEZ FANTÔMETTE !!!

Françoise

(Levant un index.)

- Méfiez-vous des imitations !

 
 

 

Ce site n'est pas un site officiel mais une page personnelle exclusivement informative, sans aucune visée commerciale.

Tous les textes cités, les images reproduites et les droits relatifs à Fantômette sont la propriété exclusive des Auteurs et des Éditions Hachette.

Les ouvrages de la série Fantômette sont soumis à la Loi n°49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse.

fantômette fantomette mille pompons ! millepompons georges chaulet bibliothèque bibliotheque rose verte éditions editions hachette france loisirs le livre de paris casterman jeanne hives josette stéfani stefani philippe daure matthieu blanchin caribara claire lhermey anne hofer françois francois craenhals endry caribara ellipsanime julien magnat bloody mallory chastity blade femis kelly smith 31 juin films olivier assayas pyramide production productions pierre bannier microsociétés microsocietes  l'harmattan laurence decréau décreau décréau decreau françoise francoise ficelle boulotte mephisto méphisto oeil de lynx france flash mademoiselle bigoudi commissaire pomme le masque d'argent éric eric le furet alpaga bulldozer véra vera vérabova verabova söze soze framboisy littérature livre ouvrage roman bouquin aventure bande dessinée série serie télévisée televisee dessin animé anime animation cinéma cinema film enfants adolescents jeunes jeunesse aventurière justicière héros masqué héroïne masquée